Shintaïdo

 

AFIS

Association Française des Instructeurs de Shintaïdo

Découvrir les différentes approches

Envie d’essayer ? Trouvons un cours !

Tenshingoso, un kata au coeur du Shintaido

ans de pratique du Shintaïdo en France

AFIS & CLUBS AFFILIES

Envie de…

Pratiquer un art martial moderne, non-violent

M’exprimer librement par le corps et ses mouvements

Mieux me connaître, mieux connaître les autres

Me détendre, retrouver l’équilibre et l’energie

Approfondir mon développement spirituel

Aux origines du Shintaïdo

Le Shintaido est un art original, créé au cours de la période fertile des années 60 par la Rakutenkaï. Ce groupe de jeunes idéalistes japonais, encore sous le choc de l’holocauste atomique, réprésentait alors l’élite du karaté Shotokaï réunie autour de Maître Aoki.

Bien qu’issue d’arts de combat d’une efficacité redoutable, la discipline corporelle, non violente et résolument moderne qu’ils découvrirent s’exprime aujourd’hui encore au travers de formes dynamiques d’une grande ouverture et d’une beauté saisissante.

Le Shintaïdo n’a pas renoncé à son héritage martial mais il l’a transcendé et refondu en un ensemble de disciplines d’une grande cohérence,  entièrement fondées sur les avancées artistiques et humanistes de ses deux kata fondamentaux, Eïko et Tenshingoso.

La France est le premier pays étranger dans lequel le Shintaïdo a été implanté, il y a cinquante ans maintenant. Il y est aujourd’hui pratiqué par différents groupes sous des formes et parfois des appelations assez diverses.

L’Association Française des Instructeurs de Shintaïdo transmet une version plutôt orthodoxe des formes, fidèle aux idéaux de la Rakutenkaï. Elle offre à ses instructeurs un cadre institutionel solide et des pratiques souples, à l’écoute des besoins de notre humanité moderne, tout autant éloignée de la nature et de sa propre nature corporelle, qu’aspirant à s’y ressourcer.

Trouver un cours

Participer à un stage

Shintaïdo à mains nues

La plupart des katas du Shintaido peuvent être pratiqués seuls, à deux ou en groupe. Ils peuvent être effectués de façon lente et méditative (« sei ») ou au contraire dynamique et expressive (« dai »). Certains katas sont accompagnés de la voix.

Bō-jutsu

Le bô est un bâton d’environ 1m80 utilisé traditionnellement dans les arts martiaux. Le Shintaido comprend tout un corpus de pratique du bô avec des katas spécifiques aux noms souvent poétiques (« Vent », « Feu », « Eau »). L’essence du Shintaido (ouverture, relâchement, étirement, aller au-delà de ses limites) se retrouve dans la pratique du Bo-jutsu Shintaido qui comprend également des techniques de projections (nagewaza).

Nombreux sont ceux qui considèrent le Bo-jutsu Shintaido comme le domaine le plus passionnant du Shintaido. L’une des raisons étant que l’utilisation du grand bô permet aux pratiquants de sentir de façon plus ample l’esprit du Shintaido. L’un des exercices de méditation le plus basique et le plus profond consiste par exemple à s’étirer vers le ciel puis vers l’horizon. Effectuer cet exercice avec un bô conduit naturellement le pratiquant à agrandir la portée de son geste, développant ainsi en lui le sentiment d’être relié à l’ensemble de la nature.

Plus technique, plus directement martiale que la pratique à mains nues, la pratique du bô convient bien à certains tempéraments, soit à titre de complément d’un cours de Shintaido, soit en tant que telle.

Le Jo-jutsu se pratique avec un bâton mince, d’environ 1,20m. Les katas spécifiques au Jo-jutsu Shintaido sont enseignés lors de stages ou dans le cadre des cours de Bo-jutsu.

Kenjutsu

Le boken est un sabre de bois, plus épais et plus court (environ 1m) que le bô. Egalement utilisé dans de nombreux arts martiaux. Il est enseigné au cours de stages et souvent utilisé comme pratique personnelle de méditation.

Les missions de l’AFIS

Association Française des Instructeurs de Shintaïdo

Fédérer l'action des instructeurs partout en France

Assurer la cohérence des cursus d'enseignement

Contribuer au développement du Shintaïdo

La formation des instructeurs de l’AFIS

Diplômes Shintaïdo

En moyenne, une dizaine d’années de pratique régulière est nécessaire pour obtenir le diplôme d’instructeur de Shintaido.

Diplômes d'état

L’AFIS accompagne ses instructeurs dans l’obtention du certificat de qualification professionnelle « Animateur de loisir sportif » (CQP ALS)

Trouver un club AFIS

Prochains évènements

Octobre

Biwako 2021

Un an après l’annulation du stage international 2020 pour cause de Covid, l’incertitude plane toujours sur la situation sanitaire future ici et là dans le monde, et plus précisément les déplacements possibles au Japon à l’automne prochain. Le stage prévu à Biwako (à proximité de Kyoto) est cependant maintenu, mais devient un stage national japonais (et non plus un stage international) et ouvert à tous

Contactez-nous !

7 + 5 =